Les rêves

fee_reves_webLes fées se méfient des hommes.

Le jour les fuient,

Ne les visitent que la nuit.

Alors, faisant frémir leurs ailes dorées,

Elles déposent sur leurs fronts ensommeillés

Leurs souvenirs oubliés.

Rêves ou cauchemars

Elles laissent flotter leurs pensées au hasard.

Libérées de ces songes enterrés,

Les fées veillent sur les âmes égarées,

Prêtes à les réveiller, en sursaut, d’un léger baiser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :