Muse

Dans le demi sommeil des dieux,

Là où les rêves s’entremêlent et s’accrochent,

Là où les rivages sont flous d’écume et de brume,

Elle s’approchera, nue et lisse,

La peau couleur de nuit, les yeux reflets de lune.

Suspendra son pas, hésitante,

Et s’évanouira dans le bruit des songes.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :